La Relève

L'historique...

Comité de la Relève de Scotstown & la Joujouthèque

Au début des années 90, trois mères de famille se rassemblent pour discuter lors de promenades quotidiennes avec leurs bébés. De leurs rencontres émerge l'idée de mettre sur pied un système de prêt de jouets pour les familles de Scotstown, en défrayant le moins possible et en privilégiant la réutilisation. C'est donc en 1992 que ce service est incorporé sous le nom de Comité de la Relève de Scotstown en tant qu'organisme sans but lucratif. Les objectifs de ce comité est donc de veiller au bon fonctionnement de la Joujouthèque, participer au plein épanouissement des enfants et développer la solidarité et l'entraide entre mères de familles.

Les Coccinelles

Lorsque la Ville de Scotstown acquière l'église Saint-Alban, elle en loue le sous-sol au Comité de la Relève. Cet endroit devient un lieu de rencontre pour les enfants, qu'on nomme les Coccinelles. Quelques années plus tard, le CLSC approche le comité pour lui proposer un mandat famille élargi. Il obtient alors une petite subvention lui permettant d'engager une animatrice.

Comité culturel

Au fils des ans, le Comité de la Relève s'implique à d'autres niveaux, tels que le Service d'animation estivale (SAE) et la culture en se fussionnant au Comité Culturel. Devenue un organisme dont la mission artistique prenait plus de place que les objectifs originaux, la Relève revient davantage à sa vocation famille en 2006, avec l'aide d'Animation Famille du Haut-Saint-François.

De nouvelles opportunités

En 2008, le Comité de la Relève de Scotstown se voit offrir la possibilité de devenir un organisme régional et de répondre ainsi aux critères d'admissibilité des OCF du Ministère de la Famille et des Aînés. C'est à cette époque que la Bambinerie (Cookshire-Eaton) et l'Enfantaisie (Weedon) s'unissent à la Joujouthèque de Scotstown. Les deux milieux ont été fondés pour répondre aux besoins des mamans qui voulaient un lieu pour se réunir entre elles et avec leurs enfants. Malheureusement, l'Enfantaisie ne perdura pas dans le temps. À l'automne de la même année, l'organisme reçoit un financement récurrent à la mission. Cette somme permet d'embaucher une coordonatrice. De plus, La Relève se dote d'un siège social, à Scotstown.

Partenariats

En 2009, La Relève prend en charge le programme PACE pour le territoire du Haut-Saint-François. L'organisme travaille alors davantage auprès des enfants et des familles vulnérables. De plus, en 2010, La Relève conlut une entente avec les Cuisines Collectives pour y animer des ateliers d'habiletés parentales (Mijotons en famille), afin de répondre aux critères du programme. En 2011, les membres du CA voient une opportunité de mettre sur pied un nouveau projet avec le fond Avenir d'Enfants. La Voix des parents se met en mouvement, soit une série de rencontres entre parents de la communauté visant à établir un portrait des particularités et des besoins des familles du Haut-Saint-François. À la suite de ce projet, La Relève devient membre du regroupement le Haut-Saint-François Fou de ses enfants.

La Relève s'associe avec divers organismes régionaux afin de pouvoir offrir des ateliers pour les parents. Avec l'accord des partenaires, l'organisme s'est formé pour offrir des ateliers maison orientés spécifiquement pour son milieu.

Gouvernance

En 2010, le CA entame des procédures pour améliorer sa gourvernance. En 2010, le CA initie une réflexion sur la mission et les orientations de l'organisme. C'est à ce moment qu'il se dote de la mission telle que nous la connaissons aujourd'hui. C'est en 2011 que le Comité de la Relève de Scotstown devient La Relève du Haut-Saint-François.

Situation géographique

En 2013, le CA prend la décision de déménager le siège social de l'organisme à Cookshire-Eaton. Actuellement, plutôt que de considérer avoir un seul milieu de vie, la Relève coordonne ses activités depuis le siège social et se déplace dans les municipalités qui expriment leur désir ou leur besoin pour des ateliers particuliers. Ce déploiement est aussi en accord avec l'histoire de l'organisme puisqu'un grand souci semble avoir été porté à la possibilité de rejoindre les familles là où elles se trouvaient.

La Relève continue d'évoluer en même temps que les besoins de la communauté du Haut-Saint-François, en restant créative et ouverte et ce pour encore très longtemps.

Respect

Équité

Accueil

Chaleur

Confidentialité

Entraide

Créativité

Transparence

© 2020 par La Relève du Haut-Saint-François